Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 08:55

D'après « L'Improvisateur français » (tome 21), paru en 1806

 

On aura peine à croire que ce soit contre Jean de La Bruyère, qui ne fut admis au fauteuil académique qu'avec la plus grande difficulté — il échoua en 1691 et fut élu en 1693 en dépit de l'opposition de Bernard de Fontenelle et de Thomas Corneille —, que fut composé le quatrain suivant (Suard, Mélanges de littérature) :

 

Quand La Bruyère se présente,

Pourquoi faut-il crier haro ?

Pour faire un nombre de quarante

Ne fallait-il pas un zéro ?

 

Portrait de Jean de La Bruyère attribué à Nicolas de Largillière

 

Cette plaisanterie fut trouvée si bonne qu'on la renouvela depuis à la réception de plusieurs académiciens, et notamment contre l'abbé Nicolas Trublet, élu en 1761. On débita alors dans le public une estampe où il était représenté comptant ses jetons académiques, et disant avec enthousiasme (Le Colporteur) :

 

Depuis vingt ans, je cours après cette monnoie ;

Depuis vingt ans sur moi chacun criait haro :

Je suis, dans ce grand jour, au comble de ma joie,

Et dans quarante enfin je forme le zéro.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...