Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 18:00

Près d'un siècle après la loi du 26 brumaire an IX (17 novembre 1800) disposant que « toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l'autorisation » et que « cette autorisation ne peut être donnée qu'au vu d'un certificat d'un officier de santé », la Ligue pour l'émancipation des femmes manifeste en 1891 le souhait de modifier le costume féminin, les journaux du temps publiant alors l'information suivante :

 

« D'une manière générale, la Préfecture de police n'accorde de permission de travestissement que si le ou la pétitionnaire produit un certificat médical attestant la nécessité de ce travestissement. Des exceptions furent faites à cette règle, exigeant le certificat médical, pour Mmes Dieulafoy, Rosa Bonheur, une ex-artiste de la Comédie-Française qui voulait assister à une partie de chasse, et, il y a longtemps, pour Marguerite Bellanger.

 

« Il y a actuellement dix femmes à Paris ou en province qui sont autorisées à porter le costume masculin. Il faut compter une directrice d'imprimerie qui peut passer absolument pour un homme, une femme qui exerce la profession de peintre en bâtiment, une artiste peintre, une femme à barbe qui a figuré à l'Éden autrefois, deux personnes mal conformées, et, enfin, une femme qui, extérieurement, a tout à fait l'air d'un homme, tellement elle serait ridicule si elle portait les vêtements de son sexe. D'autre part, un marchand de pommes de terre de la banlieue a été autorisé à porter constamment un costume de femme, à cause d'une infirmité qui lui rend impossible l'usage d'habits d'homme. »

 

En 1823, le Dictionnaire de police moderne pour toute la France (Tome 4) fournissait des modèles d'actes, parmi lesquels celui du TRAVESTISSEMENT, ou habillement d'une femme en homme :

 

N°1. Certificat du médecin ou chirurgien qui constate la nécessité du travestissement.

 

Et au bas.

Nous, soussigné, commissaire de police, à Paris, quartier..., certifions véritable la signature ci-dessus de M...., docteur en..., demeurant dans notre quartier, rue..., n°...

 

A Paris, le... Le commissaire de police...

 

 

N°2. Permission de M. le préfet de police pour le travestissement.

Paris, le...

 

Nous...

Vu le certificat du S..., docteur en..., demeurant à Paris, rue..., n°..., quartier d...

Vu aussi l'attestation du commissaire de police du quartier d...

Autorisons la dame..., demeurant rue..., n°..., quartier..., à s'habiller en homme pour monter à cheval, sans qu'elle puisse paraître, sous ce travestissement, au spectacles, bals et autres lieux de réunion ouverts au public.

La présente permission n'est valable que pour trois mois.

 

Signature de la dame.

Le préfet de police, ...

 

Permission-TravestissementPermission accordée à Rosa Bonheur en 1852

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

Health Plus 26/05/2015 11:22

I like the way you described the topic with such clarity. Thanks for Describing Everything.

newslinesonline 03/05/2015 07:41

I enjoy what you guys are usually up too. This type of clever work and exposure! Keep up the amazing works guys I’ve incorporated you guys to my personal blogroll.

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...