Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 08:55

D'après « Revue anecdotique des excentricités contemporaines », paru en 1862

 

Au XIXe siècle, un libraire était détenteur d'un manuscrit de haute curiosité, à savoir le journal d'un homme à bonnes fortunes, un journal sec comme celui d'un teneur de livres. On n'y trouve ni phrases à effet ni détails complaisants. Son rédacteur avait des choses plus sérieuses en tête.

 

Chacune de ses maîtresses a obtenu tout au plus une ligne de sa plume laconique. Mais quelle ligne ! Elle contient tout son passeport en signes très abrégés, tels que ceux-ci : j. p. p., b. ch. bl., ce qui veut dire : jolis petits pieds, beaux cheveux blonds.

 

L'ordre le plus parfait brille dans ce répertoire d'un nouveau genre. Tous les noms sont rangés par ordre alphabétique, et, dans chaque lettre, par ordre chronologique, l’addition donnant le résultat suivant :

 

Lettre A : 116 noms ; B : 26 ; C : 99 (dont 26 Caroline) ; D :40 ; E :  86 ; F : 43 (dont 15 Fanny. Les romans anglais étaient en ce temps-là fort à la mode) ; G : 16 ; H : 48 ; J : 66 ; K : 1 ; L : 71 ; M : 45 ; O : 10 ; P : 36 ; R : 42 ; S : 33 ; T : 6 ; V : 40 ; Z : 9.

 

Total : 833 noms.

 

Libertin.jpg

 

La date la plus reculée est celle de 1780 ; la plus récente est celle de 1834. Le maniaque qui pendant 54 ans sut jouer en France ce rôle de pacha, devait appartenir à l'un des grands théâtres de Paris, car il parle en trois endroits de ses écolières de théâtre et des débuts qu'il obtint pour elles.

 

Quant à la composition du sérail, elle est des plus bizarres. On y trouve tous les métiers, tous les titres, toutes les nationalités. Chaque caractère y est même indiqué, comme toujours, par trois ou quatre lettres qui ne font pas voir tout en rose dans la vie de cet incorrigible pécheur. C'est une pluie de gueuse, coquine, sotte, bête, bégueule, laide, cruelle, vilaine, rétive, haridelle, cavalle. Beaucoup plus rares sont les épithètes de douce, élégante, instruite, de bon ton.

 

Enfin, sur ces 833 femmes, notre Don Juan n'a trouvé qu'une seule fois, chose remarquable, l'occasion d'écrire ces deux pauvres petits mots : M’a aimé. En ces deux mots gisent sans doute tout le châtiment de ses cinquante-quatre années de libertinage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Brèves
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...