Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:32

Couverture29Extrait de l'article :

 

Le témoignage du début du XIXe siècle d’un vieux maurellier de Gallargues chargé de veiller sur les chiffons imbibés de maurelle, nous fournit amples détails sur le dur quotidien des Gallargois lors de la récolte. Nous apprenons ainsi que ceux qui vont en Provence ou ailleurs s’absentent ordinairement pour trois mois et amènent leurs femmes et leurs enfants. Arrivés à destination...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:31

Couverture29Extrait de l'article :

 

Petite plante vert grisâtre exclusivement récoltée par les Gallargois, la maurelle fut longtemps et singulièrement transformée au moyen de chaux et d’urine humaine en drapeaux, chiffons gorgés de son suc exportés en Hollande où ils confèrent à la croûte du fromage une couleur caractéristique.

 

De temps immémorial, les habitants du Grand-Gallargues (village situé entre Nîmes et Montpellier) et eux seuls, recueillaient encore au XIXe siècle la maurelle chez eux et dans les pays voisins, et en préparaient le tournesol en drapeaux que longtemps, les Hollandais seuls, achetèrent aux Gallargois...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:25

Couverture29Extrait de l'article :

 

Vaincue à grand renfort de lances, la baleine comptait parmi les poissons consommés en France au moins depuis le XIIIe siècle, sa graisse faisant le repas des plus pauvres, sa langue celui des gourmands.

 

La pêche de la baleine remonte au moins au IIIe siècle, puisque le poète Oppien de Syrie, qui écrivait sous les empereurs romains Sévère et Caracalla, en fait mention. Pour prendre l’animal, on employait alors selon lui un hameçon particulier qui tenait à une longue corde, au bout de laquelle étaient attachés des outres enflées et d’autres corps légers. Les grands et inutiles efforts que déployait la baleine...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:24

Couverture29Extrait de l'article :

 

Contemporaine de l’engouement naissant pour le café, madame de Sévigné écrit le 10 mai 1676 à sa fille : « Vous voilà donc revenue du café ; mademoiselle de Méri l’a aussi chassé de chez elle honteusement. Après de telles disgrâces, peut-on compter sur la fortune ? » Si de 1680 à 1688 elle ne le mentionne qu’en passant, on n’y avait pourtant pas renoncé, et la polémique demeurait...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:24

Couverture29Extrait de l'article :

 

Dans ses Voyages publiés en 1664, Jean de Thévenot vante les mérites du café, affirmant que « cette boisson est bonne pour empêcher que les fumées ne s’élèvent de l’estomac à la tête, et par conséquent pour en guérir le mal ; et par la même raison, il empêche de dormir...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:23

Couverture29Extrait de l'article :

 

Consommé de temps immémorial en Éthiopie et adopté par les Arabes au XVe siècle, le café n’est importé pour la première fois en France, à Marseille, qu’en 1644, son usage étant rapidement décrié par les médecins et l’engouement des Parisiens pour le breuvage noir ne s’enracinant qu’à la faveur de la visite d’un ambassadeur turc en 1669.

 

C’est dans la haute Ethiopie que l’on place généralement le berceau du café, même si nombre de fables accréditèrent l’opinion que celui-ci est originaire de l’Arabie. Les uns attribuent en effet sa découverte à la curiosité du supérieur d’un monastère d’Arabie qui, voulant tirer ses moines du sommeil qui les tenait assoupis, pendant la nuit aux offices du cœur, leur en fit boire l’infusion, sur la relation des effets qu’un garde-chèvres avait observés...

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:22

Couverture29Extrait de l'article :

 

Dinaux et Leroy affirment que jadis à Valenciennes, « le lundi qui suit la fête de sainte Véronique [celle-ci étant fixée au 4 février] », patronne des fileuses et des mulquiniers (fabricants de fine toile de lin, négociants en dentelles ou en batistes), les porte-faix de la halle commençaient à parcourir la ville en costume de bergers de théâtre, armés de fourches de bois blanc ornées de rubans roses. Au milieu de cette bande joyeuse...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 17:21

Couverture29Extrait de l'article :

 

« Souvent femme varie ; / Bien fol est qui s’y fie » sont deux vers qui ont bien couru le monde depuis le jour où l’on dit que François Ier les écrivit sur une vitre du château de Chambord. Les a-t-il écrits réellement, et, dans ce cas, est-ce bien sur une vitre, longtemps cherchée, jamais retrouvée, qu’il les traça avec le diamant...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:45

Couverture29Extrait de l'article :

 

Dès 1790, le titre de monseigneur avait été aboli ; quel seigneur un citoyen libre pouvait-il reconnaître ? Les érudits de la Révolution découvrirent que le mot monsieur provenait de deux mots latins, meus senior, mon vieux, mon ancien, mon doyen ; mais senior représentait aussi seigneur : c’était donc encore un titre féodal dont les oreilles patriotiques...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:44

Couverture29Extrait de l'article :

 

Si l’historien espagnol Garibaï prétend que le tribut de Barétous fut imposé aux Barétounais après une défaite, l’historien béarnais Marca voit en celui-ci l’expiation des violences exercées par les Béarnais contre les Navarrais défaits par eux. Pour les Barétounais, les Roncalois « ayant voulu faire un effort sur la vallée de Barétous, et, en effet, ayant par surprise pillé et bruslé quelque village, les habitants, indignés de cet affront...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...