Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:48

Couverture27Extrait de l'article :

 

Dans son Pantagruel, Rabelais utilise l’expression « être innocenté », allusion à ce qui se pratiquait alors en France le jour des Innocents, où les jeunes personnes un peu novices, qu’on peut surprendre au lit, recevaient souvent des claques sur le derrière, et était même exposées à quelque chose de plus : « Vous y recevrez les innocents » signifiait, « vous serez fouettés »...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:48

Couverture27Extrait de l'article :

 

Au lendemain de la Terreur, les échafauds à peine renversés, la réaction dansante fut soudaine et impétueuse, des bals s’organisant en tous points de la capitale et accueillant les survivants qui s’y pressaient en foule.

 

Le premier bal du Directoire qui ouvrit ses portes au public fut celui qui fut appelé Tivoli, magnifique jardin du fermier-général Boutin exécuté avec tous ses collègues « pour avoir mêlé de l’eau au tabac de la ferme ». Parmi les autres qui s’ouvrirent successivement, citons le bal du jardin des Capucines, fréquenté par les marchandes de modes de la rue Saint-Honoré et de la rue Neuve-des-Petits-Champs ; le Ranelagh du Bois de Boulogne, abandonné aux clercs d’huissiers et aux commis marchands...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:46

Couverture27Extrait de l'article :

 

Du XIIIe siècle au XVIIe siècle, on vit des processions composées d’hommes, de femmes et d’enfants en chemise ou absolument nus, la nudité ayant également la part belle dans un usage détestable impliquant des ecclésiastiques saisissant ceux qui dorment pour les exhiber dans les rues.

 

Les XIIIe, XIVe et XVe siècles offrent un grand nombre d’exemple de processions composées de personnes de tous les âges, de tous les états, de tous les sexes, nus-pieds et en langes, comme on s’exprimait alors, c’est-à-dire, n’ayant pour tout vêtement qu’une chemise...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:45

Couverture27Extrait de l'article :

 

En septembre 1692 paraissait dans le Mercure Galant une nouvelle impressionnante affirmant notamment que « le zèle qu’a fait paraître Mlle Philis de la Charsse (sic) nouvelle convertie, en Dauphiné, pour le service du Roi ne doit pas être oublié. Elle a empêché la désertion des peuples depuis les environs de Gap jusqu’aux Baronnies, elle s’est mise à leur tête...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:44

Couverture27Extrait de l'article :

 

Dans son roman intitulé Mademoiselle de La Tour du Pin, paru en 1847 et où la fantaisie se donne si libre carrière qu’il contribue à faire naître des doutes sur la réalité foncière des événements, la comtesse Dash rapporte notamment les propos tirés d’un manuscrit dans lequel Mlle d’Aleyrac, sœur de Philis, s’exprime ainsi : « Je n’écris point ici l’histoire des glorieuses campagnes...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:42

Couverture27Extrait de l'article :

 

Vers 1840, on pouvait encore admirer, en prenant l’ancien chemin de Maltaverne, presque à la sortie de Souvigny, un antique ormeau se dressant sur un tertre qui domine la route. Chacune de ses branches, plus grosse qu’un arbre ordinaire, se projetait au loin. Ses racines énormément développées, et découvertes par l’action du temps...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:42

Couverture27Extrait de l'article :

 

Si par son éducation et les mœurs patriarcales de sa famille, Philis de la Charce semblait vouée à une paisible existence, une invasion ennemie l’aurait, selon la légende, incitée à réunir vassaux et paysans des fiefs du pays de Nyons pour mettre en fuite les bandes de pillards qui, devançant l’armée principale, incendiaient et terrifiaient les villages alentour.

 

Née en 1645 à Montmorin, petite localité voisine de la Charce (région des Baronnies dans la Drôme), deuxième fille de Pierre de la Tour du Pin-Gouvernet - famille remontant au Xe siècle -, marquis de la Charce et l’un des lieutenants de Turenne, et de Catherine Françoise de la Tour, dame de Montmorin, Philis eut une sœur aînée nommée Françoise - connue plus tard sous le nom...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:39

Couverture27Extrait de l'article :

 

Hérodote paraît avoir rapporté le premier que, dans des déserts de sable, près de la Bactriane, vivent des fourmis dont la taille est entre celle d’un chien et celle d’un renard, ajoutant qu’on en nourrissait à la cour de Perse quelques-unes qui avaient été prises à la chasse, et décrivant ensuite les préparatifs que font les Indiens...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:38

Couverture27Extrait de l'article :

 

Au début du XIIIe siècle, le comte de Nevers Hervé de Donzy souhaitant placer son jeune frère Geoffroy à la tête de l’importante abbaye de la Charité, les moines arguèrent de l’endettement important de la ville et du couvent qui en 1204 avaient subi le désastre d’un incendie considérable auquel il avait fallu remédier par des travaux dispendieux...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 22:37

Couverture27Extrait de l'article :

 

Le 19 mai 1843, durant les travaux de restauration de la crypte de saint Eutrope, fut mis au jour une profonde excavation, murée et voûtée, recelant un tombeau portant sur son couvercle le mot Eutropius et contenant les mêmes ossements que Pallade avait proposés à la vénération des fidèles, que les moines de Cluny avait exhumés...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...