Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:28

Couverture38Extrait de l'article :

 

Passée la nostalgie d’un Paris jadis parcouru par les seuls chevaux, le poète Méry loue en 1862 les aménagements entrepris par un Haussmann entrevoyant l’essor inéluctable de la voiture ahippe mise au pas.

 

Au XVIIIe siècle, les médecins faisaient encore leurs visites à cheval, à une époque où la capitale ne connaissait ni les petites voitures, ni les fiacres de place, ni les cabriolets-milords, ni les omnibus, écrit notre poète ; on rencontrait parfois une chaise à porteurs devant le pavillon...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:26

Couverture38Extrait de l'article :

 

Si des études biologiques récentes plaident en faveur de l’existence de l’olivier sauvage 11000 ans avant notre ère, cependant que sa domestication débuta vers 3500 av. J.-C., le géographe Pausanias et le poète Pindare prêtent à Héraclès (Hercule de la mythologie romaine), qui rapporta...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:26

Couverture38Extrait de l'article :

 

Selon Coutance, qui écrit en 1877, l’habitant du Midi estime peu le beurre, et dans le peuple les « culs-de-beurre », comme on appelle les gens du Nord, sont en mince estime au point de vue culinaire.

 

« Il faut dire que pour le pur Provençal, le Nord commence à Montélimar. Pour nous, qui en qualité de Breton sommes très enfoncés dans le beurre, nous ne médirons pas cependant de la cuisine à la provençale...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:25

Couverture38Extrait de l'article :

 

Sauvage ou cultivé, l’olivier, dans toutes ses parties, est considéré par les anciens comme propre à guérir moult maladies, des fièvres aux morsures de vipère, en passant par les inflammations des yeux, et les modernes ne manqueront pas d’y avoir recours, préconisant bains et frictions d’huile d’olive ou conseillant d’en boire additionnée de vin ou de jus de citron.

 

Comestible par excellence, l’huile d’olive était connue et employée dès les temps les plus anciens, chez les peuples méridionaux de l’Europe, de l’Asie et du nord de l’Afrique, et la culture de l’olivier, arbre utile que les poètes de la Grèce attribuent à un présent de la sage et bienfaisante déesse Minerve, n’a cessé depuis...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:24

Couverture38Extrait de l'article :

 

Au milieu du XVIIIe siècle, lorsque l’entretien des routes était assujetti au seul système de la corvée dont Trésaguet dira plus tard combien il lui semble néfaste, quelques ingénieurs particulièrement actifs et habiles avaient malgré tout réussi à faire exécuter sous leurs yeux, par les corvoyeurs, d’excellentes parties de routes en empierrement...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:23

Couverture38Extrait de l'article :

 

Première formule régulière de l’art de construire et d’entretenir les routes en empierrement, le mémoire présenté en 1775 par Pierre Trésaguet, ingénieur qui préconise l’instauration d’un service de cantonniers, précède de 40 ans les travaux de McAdam sur son célèbre revêtement durable.

 

Avant l’avènement des techniques de construction de Pierre-Marie-Jérôme Trésaguet, né à Nevers en 1717 et appartenant à une famille d’ingénieurs – un père et ses trois fils, dont Pierre –, il n’y avait pour ainsi dire aucune bonne chaussée empierrée ; les routes romaines, fort solides mais exigeant beaucoup de main-d’œuvre et d’argent...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:21

Couverture38Extrait de l'article :

 

Fustigé par certains, le costume du XIIe siècle se veut fantasque, les conciles tentant de mettre notamment un terme à l’usage de robes dont la longue traîne évoque une queue de serpent et symbolise une mollesse honnie.

 

Orderic Vital, qui vivait dans la première moitié du XIIe siècle, nous fournit quelques renseignements curieux sur l’ensemble et la physionomie générale du costume de son temps : « On portait, à la manière des femmes, de longues chevelures que l’on entretenait avec grand soin. On se servait de chemises et de tuniques...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:17

Couverture38Extrait de l'article :

 

Tombé dans l’oubli quelques années après son apparition en 1817, le vélocipède attisa de nouveau l’imagination des inventeurs après que Michaux l’eût remis dans toutes les têtes. Ainsi du tricycle aquatique, qui en 1822 commença à servir à de simples promenades sur l’eau, avant qu’un amateur...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:16

Couverture38Extrait de l'article :

 

Tandis qu’à la suite des désastres de la guerre de 1870, la France demeurait inactive dans l’industrie du vélocipède, l’Angleterre s’en emparait et améliorait notamment le tricycle, resté dans la défaveur générale car moins rapide et tournant difficilement dans les courbes...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 17:58

Couverture38Extrait de l'article :

 

D'invention récente si l’on fait abstraction de l’éphémère véhicule du Rochelais Richard, la future bicyclette connaît des débuts peu prometteurs, apparaissant en 1817 sous forme de draisienne et aussitôt caricaturée, puis sombrant dans l’oubli avant qu’un apprenti serrurier d’à peine 20 ans ne lui confère un nouveau souffle en lui adjoignant des pédales.

 

Si l’on peut donner le nom de vélocipède à ces bâtons montés sur deux roues et chevauchés par des génies de l’air qu’on voit sur certains monuments figurés, laissés par l’ancienne Égypte, il est alors possible d’estimer le cyclisme en usage au temps des Sésostris. Mais ce n’est qu’au XVe siècle et au XVIe siècle qu’il convient...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...