Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 01:20

Couverture27Extrait de l'article :

 

Le 24 novembre 1793, la Convention partagea le jour astronomique en dix heures au lieu de vingt-quatre : « perfectionner l’horlogerie, et rendre les productions de cet art utiles et accessibles pour le prix au plus grand nombre des citoyens, c’est ce qui doit résulter de la nouvelle division du jour ». Pour elle, « le problème consiste à diviser le jour de minuit à minuit en dix, en cent, en mille, en dix mille ou cent mille parties, selon les besoins...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 23:43

Couverture27Extrait de l'article :

 

La plupart des montres construites au XVIe et au XVIIe siècle sonnaient en passant, comme les horloges. On en trouverait au besoin la preuve dans la comédie du Menteur, qui fut écrite en 1642. Orphise, surprise par l’arrivée de son père, cache Dorante dans sa ruelle (chambre à coucher) et s’efforce d’éloigner le vieillard. Celui-ci va se retirer, lorsque la montre de l’amoureux se met à sonner : « Le bonhomme partoit quand ma montre sonna...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:31

Couverture27Extrait de l'article :

 

Influencé par les exigences de la vie monastique du Moyen Age, l’art de mesurer le temps, qui depuis l’antiquité la plus reculée se contente de suivre la marche des ombres solaires et l’imparfaite uniformité de l’écoulement des liquides ou du sable, prend un nouvel élan avec l’utilisation des poids au Xe siècle, puis celle des ressorts 400 ans plus tard.

 

Si la division régulière du temps en 24 parties égales serait due aux Egyptiens, l’usage de subdiviser ainsi le jour astronomique ne s’introduisit point alors dans la vie civile, et nous voyons Grecs et Romains se borner à diviser le jour naturel, c’est-à-dire l’intervalle variable s’écoulant du lever au coucher du soleil, en 12 heures...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:29

Couverture27Extrait de l'article :

 

A la fin du XVIIIe siècle, plusieurs hypothèses sont émises par les érudits quant aux origines du village de Courtisols dans la Marne, fondé par une colonie suisse pour les uns, par les conquérants de la Gaule suivant d’autres.

 

Le choix d’un nom pour les habitations, déterminé par une infinité de causes, l’a été fort souvent, entre autres, par la nature et la position des lieux, ainsi que par la forme de ces habitations, soit prises isolément, soit considérées respectivement entre elles. Or chaque maison de Courtisols, entourée de terres labourables, de prés, de vergers, de saussaies, etc., forme ce que l’on appelait autrefois une court. Ces courts...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:28

Couverture27Extrait de l'article :

 

Depuis un temps immémorial les habitants de Lyon avaient coutume d’aller se promener à Saint-Denis-de-Bron le dimanche suivant la fête du saint, les uns par dévotion, les autres par délassement, et passaient sur le pont de la Guillotière franchissant le Rhône. Le 11 octobre 1711, il sortit suivant certains plus de 30 000 personnes...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:26

Couverture27Extrait de l'article :

 

Se déroulant chaque 9 octobre à Bron, jour de la Saint-Denis, ces étranges réjouissances étaient pour tous l’occasion de laisser sourdre ses haines, jalousies, à grand renfort de mensonges ou de vérités lancés en public.

 

Aucun souvenir du saint dont la commune portait le nom ne se rattachait à ce lieu ; car on sait que saint Denis, l’un des sept évêques envoyés par le Saint-Siège pour catéchiser les Gaules, osa s’avancer jusqu’aux bords de la Seine où il souffrit le martyre, après avoir fondé plusieurs églises et converti à la foi chrétienne bon nombre d’idolâtres. Il périt par le glaive en 272, et une femme nommée Catulla retira secrètement son corps de la Seine...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:25

Couverture27Extrait de l'article :

 

Le 12 fructidor an II (29 août 1794), la Convention nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités d’agriculture et des domaines, décrétait : « Art. 1 - Il est permis à tous particuliers d’aller ramasser les glands, les faînes et autres fruits sauvages dans les forêts et bois qui appartiennent à la Nation...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:15

Couverture27Extrait de l'article :

 

Afin d’enrayer la pénurie d’huile d’olive - dont on faisait alors une importante consommation dans l’alimentation - consécutive aux troubles survenus en 1793 dans le midi de la France, le Comité de Salut public décide de mettre à profit la récolte nationale de faîne.

 

Songeant à demander à la faîne ce que l’olive ne pouvait plus fournir, le Comité de Salut public, par décret du 28 fructidor an II (14 septembre 1794), chargea la Commission d’Agriculture et des Arts « de prendre toutes les mesures nécessaires pour que la récolte de cette année soit exactement ramassée et convertie en huile », et prescrivit aux municipalités d’avoir à en assurer l’exécution « afin de mettre à profit une ressource aussi précieuse que celle que promet la faîne » tant dans les forêts nationales que dans les...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:14

Couverture27Extrait de l'article :

 

L’objet de l’institution des paranymphes était d’entretenir les jeunes étudiants en théologie dans le goût de la bonne et ancienne littérature, en ramenant leur imagination encore jeune et sensible à l’étude des auteurs classiques de Rome et d’Athènes par la lecture des chefs-d’œuvre des Grecs et des Latins. La connaissance de ces deux langues était alors généralement répandue...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 22:13

Couverture27Extrait de l'article :

 

En 1636, le jeune de Gondi, futur cardinal de Retz, venait de courir heureusement sa licence. En politique qu’il était déjà, il avait dédié ses thèses à des saints pour être sûr de ne blesser par aucune préférence les puissances de la terre. Il se savait d’ailleurs en faveur à la Sorbonne, la Maison demeurant attachée à son oncle, le cardinal, qui en avait été proviseur. « J’eus la vanité, écrit-il, de prétendre le premier lieu...

 

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...