Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:47

Couverture33Extrait de l'article :

 

Des expériences de culture de la garance démontrèrent que la plante non seulement n’épuisait pas la terre, mais encore que les labours qu’elle exigeait disposaient cette terre à produire en abondance toutes sortes de grains. Les terres où furent menées ces recherches portaient une année du seigle ou de l’épeautre, l’autre année...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:46

Couverture33Extrait de l'article :

 

Cultivée pour ses propriétés tinctoriales dans quelques provinces de France les premiers siècles de notre ère, la garance devient l’apanage de la Flandre puis de la Hollande à la fin du Moyen Age, notre royaume devant sa réintroduction et son essor industriel à la persévérance de Jean Althen, Arménien en fuite trouvant refuge en France au milieu du XVIIIe siècle.

 

La garance paraît avoir été employée de toute antiquité en Orient, d’où elle vint en Europe, en passant par la Grèce et l’Italie, pour se répandre de là, d’abord dans le midi de la France, puis en Hollande, en Alsace, dans tout le nord de la France, et enfin en Silésie...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:45

Couverture33Extrait de l'article :

 

Le 5 novembre 1567, le roi Charles IX « ayant esté adverty par Jean des Gallans, sieur de Pezerolles, qu’il avoit un secret en main pour transmuer tous métaux imparfaicts, en fin or et argent », passa un accord avec ce dernier. De Pezerolles y promet que sous six mois, « la matière par luy déclarée aura esté mise en la décoction et dans les vases à ce requis, et en tel nombre...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:44

Couverture33Extrait de l'article :

 

Au Moyen Age existait la coutume du jactus lapilli ou « jet de pierre », déjà connue du droit romain pour la dénonciation du nouvel œuvre, procédure permettant de s’opposer aux modifications de l’état des lieux lorsque l’on se trouvait lésé par les travaux. Ducange, aux mots nuntiatio, denuntiatio, nous indique qu’il est mentionné dans le Traité sur le notariat...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:44

Couverture33Extrait de l'article :

 

Deux célèbres guerriers de la Grande-Bretagne, Néventer et Derrien, qui vivaient au commencement du IVe siècle, revenant d’un pèlerinage en Orient, passaient sur le territoire arrosé par la rivière de Dour-Doun - laquelle sépare le pays de Léon de la Cornouaille, lorsqu’en approchant du château de la Roche-Maurice qui la dominait, ils virent le seigneur de cette forteresse, nommé Elorn...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:43

Couverture33Extrait de l'article :

 

Au Moyen Age, une pratique voulait qu’on se vouât aux saints les plus renommés en nouant un fil autour du membre malade, avant d’en faire la mèche d’un cierge brûlé en l’honneur du thaumaturge s’il y avait guérison.

 

Située dans le diocèse d’Avranches, l’abbaye de Savigny possédait, entre autres trésors, les restes de Vital, Geoffroi, Haimon, Pierre et Guillaume, l’usage singulier du fil voué à un saint particulier y ayant cours, à en croire le témoignage d’un moine de l’an 1243. Selon lui, un certain Raoul de Latei, de la paroisse de Saint-Pierre de Desertines, diocèse du Mans, avait un fils d’environ douze ans...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:42

Couverture33Extrait de l'article :

 

Selon le Roman d’Alexandre, dont la première version date du IIIe siècle, « les deux plus contraires bestes et plus grant adversaires, c’est le dragon et l’éléphant, qui à merveilles se heent [haïssent] l’un l’autre, plus que bestes qui soient au monde, et ont guerre perpétuelle. Le dragon désire la mort de l’éléphant...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:41

Couverture33Extrait de l'article :

 

Présenté par la littérature comme doué d’une excellente mémoire et d’une intelligence presque humaine, l’éléphant, dont le plus grand ennemi serait le dragon, s’avèrerait en outre mélomane selon quelques expériences.

 

Suivant Pline, l’éléphant est, de tous les animaux, celui qui approche le plus de l’intelligence humaine : il observe, il médite, il se souvient, il entend le langage de l’homme, cause lui-même avec ses semblables, et manifeste un goût particulier pour les beaux-arts et les lettres. Un personnage consulaire, Mucianus, prétend avoir vu un éléphant écrire en grec...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:39

Couverture33Extrait de l'article :

 

Au XVIIe siècle, ce n’était pas seulement à Paris que l’autorité veillait : à Toulouse, un arrêt du Parlement, du 22 février 1663, interdit aux boulangers et pâtissiers de cette ville de fabriquer et de vendre, pendant le Carême, « des gâteaux et massepains ». La police ne respectait rien ; elle avait le droit, et elle ne s’en faisait faute, de pénétrer...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 16:38

Couverture33Extrait de l'article :

 

Il n’est pas surprenant qu’on ait dans les premiers siècles du christianisme mangé des œufs, sans scrupule, même au temps de carême, l’opinion des Pères et des conciles ayant d’abord établi que la volaille était un aliment maigre : c’était une conséquence juste et naturelle de cette opinion, que de regarder comme maigre l’œuf que la volaille avait pondu. Un diplôme de Charles le Chauve...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...