Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:41

Couverture34Extrait de l'article :

 

Débutant avec le christianisme, l’usage des tombeaux en pierre explique l’apparition d’entrepôts comme celui de Quarré, figurant parmi les plus renommés et dont l’expansion le devrait à une sanglante bataille.

 

Il semble incontestable que des marchands de tombes en avaient fait à Quarré, dans l’Yonne, un dépôt considérable pour le service du Morvan, pays religieux, dont les habitants venaient de fort loin pour les acheter...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:41

Couverture34Extrait de l'article :

 

Au Moyen Age, on élaborait des liqueurs composées du suc de certains fruits, et qui portaient le titre de vin, quoique le raisin y fût totalement étranger. Tels étaient les vins de cerises, de groseilles, de grenades, etc. ; et le moré, fait avec des mûres, si vanté par nos poètes du XIIIe siècle. C’est vers...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:40

Couverture34Extrait de l'article :

 

En Provence, le « cycle de mai », ou, de façon plus précise, l’époque qui marque le début de la belle saison, a conservé des rites à caractère agraire très originaux. On plantait le mai et l’on couronnait de fleurs la belle de Mai, la Maïa, qui trônait assise sur un siège orné de guirlandes, un sceptre de fleurs en main. C’était la saison...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:39

Couverture34Extrait de l'article :

 

Dès le XVIIe siècle, l’ensablement de la Loire devenait assez inquiétant pour qu’on prît des mesures de réglementation contre les navires qui déchargeaient leur lest dans le lit du fleuve. Une pareille occasion de créer un office ne pouvait être négligée à une époque où les fonctions publiques n’étaient pas moins recherchées qu’aujourd’hui...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:38

Couverture34Extrait de l'article :

 

En 1683, le duc de Mercœur arriva à Marseille le 16 juin, et fit savoir le lendemain aux échevins qu’il était venu prendre « leurs sentiments, ceux des députés du commerce et marchands pour voir si la foire de Beaucaire se tiendrait et qu’il désirait faire assemblée la maison de la ville pour cela ». Quelques jours après qu’il fût résolu, en présence des marchands...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:37

Couverture34Extrait de l'article :

 

En 1539, le fermier des droits appelés reve et haut passage, qu’on levait alors en Languedoc, et qui ont été depuis réunis aux droits forains, entreprit d’y assujettir les marchandises qui sortaient de la foire de Beaucaire, mais fut débouté de sa prétention par une sentence de la Chambre du domaine...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:35

Couverture34Extrait de l'article :

 

Attirant des négociants venant de contrées les plus diverses qui peuvent y proposer des marchandises exemptes de taxes, la foire annuelle de Beaucaire, qui existe déjà au XIIe siècle et ne dure alors que trois jours, est également prétexte à de nombreux divertissements très réglementés, et jouit dès le Moyen Age d’une célébrité nationale et européenne.

 

Si la date de création de la foire de Beaucaire nous est inconnue, le premier acte mentionnant ce rendez-vous de tous les négociants d’Europe remonte à l’an 1168 : il s’agit d’une donation faite au mois de mai, « à Beaucaire durant la foire », par un seigneur du pays en faveur de l’abbaye de Franquevaux, en présence de Bermond d’Uzès, ce qui infirme l’opinion un temps répandue...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:34

Couverture34Extrait de l'article :

 

Introduit aux funérailles, l’usage des manteaux traînants gagne les tragédies, un témoignage contemporain montrant les Grecs les qualifiant d’habits tragiques, opposés aux habits courts, rattachés à la comédie.

 

Julius Pollux, traitant dans son Vocabulaire des parties dont les habits sont composés, rend un témoignage authentique aux manteaux traînants auxquels les Grecs donnaient le nom de syrma (dérivé du verbe qui en cette langue, signifie traîner), et affirme que ceux-ci sont des habits tragiques. Mais si c’est aux funérailles que l’usage de ces habits traînants s’introduisit, de là il passa aux tragédies, qui sont ordinairement des représentations...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:34

Couverture34Extrait de l'article :

 

Les nombreux usages de l’oie, un des oiseaux domestiques les plus communs dans les Gaules mais également le plus gros que l’on connut dans le Moyen Age, la faisaient rechercher dans tous les pays : ses plumes étaient employées dans les arts ; sa graisse même était préférée au beurre pour plusieurs préparations culinaires, et sa chair se salait et se conservait...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 23:33

Couverture34Extrait de l'article :

 

Loin des légendes nous présentant notamment un saint évêque qui, trahi ou incommodé par une oie, se serait vengé des injures que l’animal lui fit, la coutume de manger l’oie de la Saint-Martin le 11 novembre tiendrait de la réjouissance après un jeûne et du goût de nos ancêtres pour ce mets.

 

Ne paraissant sur la table des anciens Grecs qu’aux jours des grands repas, l’oie était vénérée comme symbole de la vigilance à Rome libre, et figurait rarement dans un festin ; mais, dès que la ville des Césars eut subi le joug de ses empereurs, on y connut la méthode qui consistait à priver cet oiseau d’eau, de mouvement et de lumière...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Repost 0
Published by Le Blog pittoresque - dans Magazine 34
commenter cet article

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...