Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:43

Couverture29Extrait de l'article :

 

Les querelles incessantes opposant les pasteurs béarnais de Barétous à leurs homologues espagnols de Roncal auraient abouti à l’institution d’un pacte de paix éternelle, instaurant la remise par les Français, lors d’une cérémonie presque rituelle, de trois génisses d’irréprochable qualité.

 

Sur la frontière de France et d’Espagne, non loin d’Oloron-Sainte-Marie, en plein Béarn, se trouve la riche vallée de Barétous placée entre la Soule et la vallée d’Aspe, composée des communes d’Ance, Aramits, Arette, Feas, Issor et Lanne échelonnées sur les derniers contreforts des Pyrénées et presque exclusivement habitées par des pasteurs. Le versant espagnol opposé forme la vallée de Roncal...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:42

Couverture29Extrait de l'article :

 

Lorsque les duels furent devenus extra-judiciaires vers le milieu du XVe siècle, on continua d’y recourir pour trancher les différends qu’on ne pouvait ou qu’on ne voulait pas porter en justice réglée. Ce fut sous le règne de François Ier que commencèrent à se multiplier les défis ou appels particuliers, le caractère chevaleresque...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:39

Couverture29Extrait de l'article :

 

Desfontaines et Beaumanoir, jurisconsultes, dont l’un était contemporain de saint Louis, et l’autre écrivait peu de temps après en 1283, nous ont conservé les diverses formalités du combat judiciaire, tel que l’ordonnaient encore les tribunaux de leur temps. Non seulement le combat avait lieu entre les parties contendantes ; mais il pouvait s’établir aussi entre l’une des parties et les témoins produits par l’autre. Sur un démenti donné...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:38

Couverture29Extrait de l'article :

 

La liberté qu’avait la partie offensée de prendre les armes pour réfuter ou venger toute imputation injurieuse est dès le Ve siècle consacrée par les lois barbares, puis contrecarrée au XIIe siècle par l’irruption du droit romain et la volonté de Saint-Louis de supprimer ces gages de bataille parfois lancés pour vol et auxquels les seigneurs trouvaient intérêt.

 

Si la loi salique était la seule qui ne permît la preuve ni par le serment, ni par le combat judiciaire, la preuve du combat fut admise sans exception lorsque l’administration impériale romaine céda, en Gaule, le pas à l’influence germanique dès le début du Ve siècle...

 

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:38

Couverture29Extrait de l'article :

 

Bien que maître d’un grand empire sous son règne, Charlemagne, au milieu de grands seigneurs, conserva toujours dans sa façon de se vêtir la simplicité de ses ancêtres, redoublant d’astuces pour l’imposer aux Francs.

 

On voyait toujours Charlemagne vêtu à la française, à moins qu’il ne fût obligé de donner audience à des ambassadeurs, ou qu’il se trouvât dans ces assemblées générales où la majesté de l’Etat doit paraître dans le souverain. Hors ces occasions, son habillement différait peu de celui du peuple : il portait en hiver, dit Eginard, un pourpoint fait de peaux de loutre, sur une tunique de laine avec un simple bordé de soie...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:37

Couverture29Extrait de l'article :

 

L’iconographie de saint Véran, évêque de Cavaillon né vers l’an 515, s’exprime constamment par un dragon que le saint tient enchaîné, et que la tradition populaire appelle le coulôbré. La vieille bannière de l’église paroissiale de Vaucluse, datée de 1709, porte saint Véran avec un dragon de sinople sur champ d’azur. Le dragon est ici sous sa forme la plus horrible...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:36

Couverture29Extrait de l'article :

 

En 1788 d’Orfeuilles, littérateur éclairé, découvrit dans le cimetière de l’hôpital général de Niort un monument sépulcral relatif au célèbre dragon de Niort. Sur la pierre tombale qui recouvrait le mausolée, était représenté un guerrier couvert d’une cuirasse et d’une cotte d’armes. A côté de lui et à sa gauche était un serpent ailé couvert d’écailles, droit sur sa queue et s’élevant au-dessus du guerrier...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:33

Couverture29Extrait de l'article :

 

Le Moyen Age assista, lors des processions des Rogations instituées vers 470 par saint Mamert pour conjurer les calamités naturelles, à l’apparition de dragons, images de l’idolâtrie, du démon, tantôt vainqueur, tantôt vaincu, le peuple les regardant bientôt comme les dépouilles de serpents ailés réels domptés naguère par les saints évêques.

 

Depuis que les Bourguignons s’étaient rendus les maîtres du Dauphiné et de la Savoie, il ne s’était point écoulé d’année, ni de saison dans l’année, pendant lesquelles le pays n’eût été affligé de quelque fléau. La désolation était générale, et vers l’an 470, la ville de Vienne fut affligée de plusieurs calamités en présageant de plus grandes encore. C’étaient des incendies fréquents, des tremblements de terre presque continuels, des bruits lugubres...

 

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:29

Couverture29.jpgArticles parus dans le numéro 29

(cliquez pour lire un extrait) :


> Les dragons s'affichent aux Rogations
> Légendaire combat contre le dragon de Niort
> Coulôbré de Vaucluse et saint Véran
> Charlemagne impose les premières lois somptuaires
> Les différends lavés dans le sang des duels
> Les vaincus du duel paient l'amende
> Renaissance du duel au XVIe siècle
> Tribut du Barétous ou redevance en vaches
> Querelles ancestrales pour des têtes de bétail
> Pas de « monsieur » pour la Révolution
> Origine de l'expression « Souvent femme varie »
> La Marie au Blé de Valenciennes
> Le café inonde la France
> Le café néfaste au cerveau et au sang ?
> Le breuvage noir contre tous les maux ?
> Nourricière pêche de la baleine
> La maurelle, plante tinctoriale recherchée
> Le quotidien des chasseurs de maurelle
> Comment la mer devint salée
> Miracle et expression « mouches d'Avesnes »
> Ecourtement des poulains en Normandie
> Du jeûne au festin du Roi-Boit
> Le Roi-Boit, fête pétrie de paganisme ?
> Roi-Boit ou l'offrande à la lune ?
> Le royaume privilégié d'Yvetot a-t-il existé ?
> Yvetot, royaume sous la férule du roi de France
> Boîtes à crânes pour soulager les ossuaires
> Répression des abus des apothicaires
> 1539 ou encadrement sévère des apothicaires
> Fronde contre les falsifications des apothicaires
> Sébastien Erard révolutionne l'industrie musicale
> Piano-forte d'Erard et brevet royal
> Erard crée la harpe moderne en 1794
> Spéculation boursière sur la sellette
> La Révolution traque les forbans de la finance
> Mlle de Sombreuil, héroïne au verre de sang

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:13

Couverture31Extrait de l'article :

 

Fondée sur ordre d’Auguste par une colonie de soldats venus d’Égypte, la ville de Nîmes frappe bientôt une médaille consacrant l’empereur victorieux et représentant un symbolique crocodile enchaîné à un palmier.

 

La vue de quatre énormes crocodiles conservés suivant le mode égyptien et suspendus au-dessus d’un grand escalier en marbre de l’Hôtel de ville de Nîmes, près de la salle des mariages, suscite l’étonnement, avant de comprendre que cet animal, dieu de la vieille Égypte, joue un rôle important...

 

Bouton_Commander.gifBouton_Abonner.gifBouton_Sommaire.gif

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Histoire de France. Le Blog La France pittoresque
  • : Histoire de France, magazine et brèves insolites. Retrouvez ici : 1° Des brèves insolites et pittoresques pour mieux connaître la petite histoire de nos ancêtres et la vie quotidienne d'autrefois. Le passé truculent ! 2° Notre revue périodique 36 pages couleur consacrée à la petite Histoire de France (vente sur abonnement et numéro) : articles de fond et anecdotes-clés liées aux thèmes traités.
  • Contact

Recherche

Facebook

La France Pittoresque...